Depuis le début du confinement, la CNLII mène un travail collaboratif visant à établir ce que cette crise pourrait être l’occasion de rompre ou de nouer dans nos pratiques, nos lieux et nos milieux de vie. Nous invitons aujourd’hui toute personne intéressée et disponible à s’emparer librement de ce questionnement.

 

Après avoir examiné la situation dans laquelle nous plongeait l’arrêt forcé de nos activités provoqué par la pandémie de coronavirus, il nous a semblé qu’il ne fallait pas se contenter d’espérer un après, et qu’il fallait dès à présent penser ce que cette situation changeait, pour nos pratiques, afin que ce changement ne soit pas subi, mais voulu. Il y a dans cet événement bien des périls contenus pour l’avenir, mais aussi une belle occasion : celle d’interrompre ce cours de l’action dans lequel, pris par l’impératif de produire, nous nous perdons souvent, courant après une réalité qui nous échappe.

 

C’est pourquoi nous avons décidé, en reprenant la proposition de Bruno Latour, d’initier un processus d’auto-description de nos attachements. Que voulons-nous, suite à ce confinement, reprendre de nos activités ? A quoi tenons-nous réellement ? Avant de reprogrammer dans nos lieux, ne devons nous pas d’abord prolonger ce moment de déprogrammation d’un geste réflexif : comment se déprogrammer ?

 

Initiée par Artfactories/autresparts à l’attention des acteurs des lieux intermédiaires et indépendants, cette proposition s’adresse à toute personne concernée par l’art, la culture, le(s) commun(s) dans son activité. Au fur et à mesure, un groupe de travail agrégera les contributions qui nous seront retournées afin d’en partager les résultats de manière anonyme sous la forme de « premiers repérages ». D’autre part, nous maintiendrons un espace d’affichage libre à l’usage de ceux qui souhaiteront partager leur travail de manière plus singulière.

http://cnlii.org/


 

Voir cette publication sur Instagram

début de la fresque de l'exposition de SAUVAGEONNES !

Une publication partagée par Mix'art Myrys (@mixartmyrys) le

facebook_logo.png